Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 07:00

Comme je le disais il y a quelques jours, la semaine dernière, j'ai été invitée à assister avec Misscook à un atelier culinaire dirigé par Chef Ossama.

Au risque de me faire lapider, je ne connaissais pas ce Chef apparemment très populaire et surtout très médiatique (une sorte de Cyril Lignac à ce que j'ai pu comprendre) mais j'ai été tout de suite intéressée par ce concept très innovant en Tunisie.

De quoi il en retournait? Et bien, un concours sur tirage au sort a été organisé il y a quelques temps par les pâtes Epi d'Or. A gagner: un atelier culinaire de 3 jours avec le fameux Chef Ossama. Un concept novateur, je disais donc,  mis au point par l'équipe de Memac Ogilvy Label. Ici, en Tunisie, la cuisine de tous les jours est encore plutôt confinée à ... la cuisine. Le but de ce concours était de sortir les gens de leur cuisine et de les emmener faire ce qu'elles font tous les jours, CUISINER, mais différemment et dans un autre cadre.

 

chef ossama 024

 


Je n'ai assisté qu'à l'un des ateliers mais j'ai trouvé ça super sympathique et j'y serais retournée si j'avais pu. L'ambiance était conviviale et le lieu, Les Ateliers Mille et Une Saveurs, très accueillant (j'adore le vert de la cuisine;)...

Chef Ossama a, ce jour là, cuisiné plusieurs plats à base de pâtes: un gratin de plumes aux légumes, un autre avec des sardines, des lasagne végétariennes (pâtes crues, lasagnes montées et congelées, à enfourner avant le service!), des spaghetti bolognaises, des lasagnes individuelles avec farces végétariennes qu'il a appelées ravioli (parce que repliées), des plumes à la viande hachée et béchamel gratinées, des cheveux d'anges revenus dans le beurre (très) sucrés façon riz au lait avec des fruits secs ainsi qu'un gâteau sur la même base mais avec des oeufs et cuit au four. LAST BUT NOT LEAST, il a fait des spaghetti style chinois à tomber!!! 

 

ossama-copie-1 


L'esprit de cet atelier, je crois, c'était de cuisiner plusieurs plats en un minimum d'étapes. Je m'explique: il ouvre un paquet de lasagnes, il en cuit une partie pour faire les raviolis et l'autre reste crue pour monter les lasagnes végétariennes, le tout avec la même béchamel et les mêmes farces. Et hop, 2 plats de faits. En même temps, il a cuit de la viande hachée, il récupère de la sauce tomate des lasagnes, ouvre un paquet de spaghetti et fait une bolognaise et des plumes (cuites au début et utilisées pour un gratin vagatarien) à la viande hachée gratinées. Pour le sucré, il fait revenir les cheveux d'anges dans le beurre, les fruits secs également, mélange le tout, divise, ajoute des oeufs à la première partie pour en faire un gâteau et juste du lait et de la crème à l'autre pour en faire un petit dessert! Ouf, c'est de l'organisation tout ça... mais ça fait certainement gagner pas mal de temps à toutes les femmes préssées qui ont une liste de choses à faire qui les attend une fois le repas prêt!

Et donc les spaghetti cuits qui restaient de la bolognaise, il leur a fait sauter quelques légumes, et hop le tout dans le wok, une rasade de sauce soja, des graines de sésame et une ribambelle de filles qui s'exclament devant leur assiette... Je crois bien que l'objectif est atteint dans ce cas... Et j'avoue que je n'étais pas en reste devant ces spaghetti! Non seulement j'ai adoré... mais j'étais sûre que Baddi s'en délecterait!!!

Alors le lendemain, je suis allée acheter mon premier piment fort de ma vie (je me contente de poivrons doux d'habitude!) et je me suis lancée dans la recette de Chef Ossama (avec quelques ajouts légumesques...)

 

Pour Baddi et moi, j'ai mis

150g de spaghetti

1 piment fort

4 tomates

2 oignons

1 courgette (Baddi n'était pas content mais je la voyais très bien sauter dans mon wok alors... elle a sauté!)

8 champignons de Paris frais

2càs d'huile

3-4càs de sauce soja

graines de sésame

 

Cuire les spaghetti à peine al dente (pour qu'elles cuisent encore un peu dans le wok sans devenir trop molles). Egoutter, rincer à l'eau fraîche et réserver.

Couper les champignons en lamelles et les faire revenir à sec dans une poêle anti-adhésive.

Couper la courgette, le piment fort et les tomates épépinés en julienne.

Mettre les 2càs d'huile à chauffer dans un wok. Y jeter les légumes et les sauter quelques minutes.

Lorsque les légumes sont cuits, ajouter les spaghetti et la sauce soja et bien mélanger.

Rectifier l'assaisonnement.

Servir bien chaud, parsemé de graines de sésame!

 

Diapositive1-copie-7

 


Comme prévu Baddi a adoré.

Il manquait juste un peu de piquant par rapport au plat de chef Ossama, je me permettrai donc un 2e piment fort la prochaine fois...

 

Diapositive3-copie-6

 


Sinon, c'était délicieux!

Deux jours plus tard, Baddi me demandais déjà d'en refaire...

 

Diapositive2-copie-7

 


C'est pas un signe ça??? Les spaghetti de Chef Ossama feront desormais partie des classiques chez moi...


C'est la première fois que j'assiste à un atelier culinaire. Je suis vraiment très contente de l'expérience et j'espère que d'autres marques de l'agroalimentaire se lanceront dans ce genre de concept (et penseront à nous inviter : Merci Mehdi!). Après juste 3 heures, j'ai pu faire la connaissance de Chef Ossama, de l'atelier Mille et Une saveurs et de leur créatrice, de la très sympathique et souriante équipe de Memac Ogilvy Label (Merci Sonia, Mouna et Faten pour votre acceuil!) ET j'ai appris plein de p'tit trucs utiles en cuisine (congeler les lasagnes toutes prêtes...)

 

Et j'ai passé un agréable moment en compagnie de Misscook (dont j'ai piqué les photos de l'atelier...)

 


Rendez-vous sur Hellocoton !

 

Repost 0
16 novembre 2010 2 16 /11 /novembre /2010 10:14

Et bien, il est temps que je reprenne du service par ici! Je ne peux même pas dire que je fais de la grande cuisine super intéressante que je n'ai pas le temps de partager avec toi... Je n'arrête pas de refaire des recettes classiques qui sont dans mes casseroles depuis belle lurette, des choses simples et presque de dernière minute. J'ai été une démotivée de la popote ces 2 dernières semaines, je te dis pas! J'avoue que j'ai quand même testé quelques bons p'tits trucs à partager  avec toi...

Je commence tout de suite avec le riz au lait de coco de Zaza. Dès qu'elle en a parlé sur facebook, mes papilles se sont mises à en rêver! Pourtant, je n'aime pas la noix de coco... Mais le lait de coco m'intrigue! Je l'avais testé dans un curry de poulet sans être véritablement convaincue mais sans jeter l'éponge non plus.

Voilà donc une bonne occasion de se relancer...

 

Pour satisfaire 4 gourmands, il te faudra

250g de riz

250ml d'eau

1càc d'huile

400ml de lait de coco dilués avec 50ml d'eau

1/2càc de curcuma en poudre

3càs d'échalotes séchées (pas d'échalotes fraîches par chez moi...)

poivre vert du moulin

sel

 

Zaza a cuit son riz dans l'eau, je l'ai fait à la vapeur comme je fais généralement mais en diminuant la quantité d'eau et le temps de cuisson pour que le riz ne soit qu'à moitié cuit. Il faut donc mélanger le riz et l'huile dans la cuve du cuit-vapeur. Ajouter l'eau (250ml pour 250g de riz au lieu de 350ml) et lancer la machine pour 20 minutes (au lieu de 40 minutes).

Mettre le lait de coco et l'eau à bouillir dans une marmite. Ajouter les échalotes séchées et assaisonner avec le curcuma, le sel et le poivre au goût.

Lorsque le lait de coco bout, ajouter le riz, remuer, baisser le feu et couvrir. Laisser mijoter lentement pendant 10 minutes en remuant régulièrement.

Je l'ai servi accompagné (oui chez moi c'est la viande qui ACCOMPAGNE le riz ;) de poulet satay préparé sans curry cette fois et auquel j'ai ajouté 50g de cacahuètes concassées.

 

Diapositive3-copie-1

 

 

Nous avons beaucoup aimé ce riz bien onctueux et plein de saveurs...

 

Diapositive2-copie-1

 

 

Contrairement à mes craintes, il était juste bien cuit!

 

Diapositive1-copie-1

 

Dis Zaza, tu prends mon riz pour ton concours Moi aussi j'peux l'faire? J'espère que ma cuillère en bois d'olivier te plaît!

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

Repost 0
19 juin 2010 6 19 /06 /juin /2010 08:30

Les pommes de terre, ici, pas beaucoup de choix possible: tu achètes celles que tu trouves. Des fois elles sont particulièrement bonnes pour faire des frites, d'autres elles sont parfaites pour la purée ou une salade... Mais bien sûr, tu ne sais pas à l'avance à quel usage elles sont particulièrement destinées. Alors tu te retrouves souvent avec des frites raplapla dans l'assiette ou une purée en bloc. C'est là bien sûr que tu te rends compte que ce n'était pas la bonne variété. Parfois même, tu tombes sur des mélanges de variétés alors tu as une moitié des frites qui est délicieuse et l'autre... Ben tu peux deviner!

C'est donc pareil pour les gnocchi...

J'avais mis un bail à me lancer dedans. Mais finalement c'est assez simple à faire et plutôt bon! Bien sûr, le résultat dépend un peu de la qualité de ta pomme de terre. Et, alors que la première fois, la pomme de terre était apparemment juste faite pour devenir gnoccho, cette fois, pas vraiment. Ils sont donc un peu moins jolis mes nouveaux gnocchi que mes premiers, un peu plus pâteux en bouche, mais plutôt bons quand même...

Par contre, puisque j'ai rencontré la bonne technique pour faire les stries chez Minouchka, crus ils sont quand même plus beaux que les premiers!


Pour environ 5 personnes, j'ai mis


Pour les gnocchi
500g de pommes de terre
1 jaune d'oeuf
1càs de gruyère râpé
250g de farine (pour moi, tout dépend probablement de la qualité des pommes de terre)
sel
poivre vert du moulin

Pour la sauce
6 tomates
70g de roquefort (moins si tu es un peu sensible au goût...)
2càs de crème fraîche



Cuire les pommes de terre à la vapeur jusqu'à ce qu'elles soient bien tendres. Les laisser tiédir, les peler et les écraser en purée. Couvrir et laisser refroidir.
Ajouter le jaune d'oeuf, le fromage, saler et poivrer au goût.
Ajouter la farine petit à petit en pétrissant jusqu'à obtenir une pâte souple mais non collante.
Bien fariner le plan de travail et rouler des boudins d'environ 1 cm de diamètre. Les découper en tronçons de 2 cm et rouler chaque gnoccho avec l'index sur le dos d'une fourchette. Déposer les gnocchi au fur et à mesure sur un plateau bien fariné. Recommencer jusqu'à épuisement de la pâte.

 

Diapositive1-copie-10

 


Préparer la sauce: Boullir les tomates dans de l'eau une quinzaine de minutes. Egoutter et peler. Mettre dans un bol et les couper finement en entre-croisant deux couteaux. Remettre dans une poêle sur feu doux et ajouter le roquefort émietté. Saler légèrement (ou même pas du tout), poivrer (poivre vert du moulin pour moi). Quand le roquefort a fondu, ajouter le crème fraîche et donner un bouillon.

Au moment de servir, cuire les gnocchi dans un grand volume d'eau salée bouillante. Lorsqu'ils flottent, c'est prêt!
Débarasser les gnocchi dans dans la poêle de sauce au fur et à mesure qu'ils remontent à la surface.

Réchauffer le tout et servir immédiatement, bien chaud!

 

Diapositive3-copie-8

 


Cette version des gnocchi est vraiment bonne, bien forte en roquefort (âmes sensibles s'abstenir).

 

Diapositive2-copie-10

 


Les photos ne leur rendent pas hommage d'une part parce que, comme je disais, je crois que ce coup-ci les pommes de terre ne sont pas faites pour ça et d'autre part, je n'ai pas trouvé mon appareil photo le soir alors heureusement qu'Elyes n'a pas fini son assiette, il m'est resté quelques gnocchi à photographier le lendemain!


Prochaine tentative, des gnocchi parfumés et gratinés, inspirés de chez chefNini.

 


Rendez-vous sur Hellocoton !

 

Repost 0
19 novembre 2009 4 19 /11 /novembre /2009 09:38

 

Ah oui, vraiment, elles étaient trop bonnes... Une variation sur le même thème par rapport à mes autres recettes (, , ou encore ici)  mais cette fois, j'ai fais revenir de l'ail dans l'huile juste avant de jeter les légumes dans le wok, et ça change tout!! En plus, ce plat fait le plein de légumes...

Pour 2-3 gourmands affalés devant les matchs de foot, il vous faudra
150g de nouilles de riz
1 blanc de poulet
20ml de vinaigre balsamique
20ml de sauce soja
1càs de sucre
8 gousses d'ail
300g de champignons de paris
le vert de 6-8 poireaux
4 grosses carottes
2 petites poignées de graines de sésame
2càs d'huile

Cuire les nouilles dans un grand volume d'eau bouillante légèrement salée. Quand elles sont à peine al dente, les égoutter, les remettre dans la casserole, ajouter 1càs d'huile et bien mélanger. Réserver.
Laver et couper le poulet en très fines lanières. Dans un bol, mélanger les 20ml de sauce soja, les 20ml de vinaigre balsamique, la càs de sucre et 4 gousses d'ail écrasées. Chauffer au micro-ondes 20-30s et y faire mariner le poulet au moins 30 minutes-1 heure.
Laver les verts des poireaux et les couper très grossièrement.
Peler et laver les carottes, les couper en grosse julienne.
Laver les champignons dans une eau citronnée, enlever le bout des pieds. Couper en lamelles.
Couper les 4 dernières gousses d'ail en rondelles.
Chauffer 2càs d'huile dans un wok sur feu vif. Y faire revenir les lamelles de poulet égouttées quelques minutes. Enlever du wok quand elles sont cuites et réserver.
Faire sauter les rondelles d'ail quelques secondes dans le wok, ajouter les champignons. Quand ils commencent à colorer (quelques minutes), ajouter les verts de poireaux et les carottes. Faire revenir 2-3 minutes puis verser la marinade du poulet.
Après 3-5 minutes sur le feu (plus si vous n'aimez pas les légumes bien croquants), incorporer les nouilles, bien mélanger, ajouter le poulet.





Quand le tout est bien chaud, servir immédiatement parsemé de graines de sésame et éventuellement arrosé d'un peu de sauce soja... ET SE REGALER!!





Ce plat de nouilles bien réconfortantes était absolument délicieux!! Et en prime, c'est d'une simplicité enfantine à préparer...




A vos woks!!!


Rendez-vous sur Hellocoton !


Repost 0
16 novembre 2009 1 16 /11 /novembre /2009 09:55

 

Il y a quelques jours, j'avais "gourmandesement" prévu de faire des aumonières aux chèvre, poireaux et noix pour le soir... Et puis voilà-t- il pas que Baddi, après qu'on ait couché les filles, me sort "ah ce soir on fait des pâtes, hein?!?!" Bon ben, changement de programme, ce seront des tagliatelle au chèvre, poireaux et noix au lieu de mes aumonières... C'est moins chic mais néanmoins délicieux! Je ne crois pas qu'on ait perdu au change.

Pour les deux gourmands que nous sommes, j'ai mis
200g de tagliatelle
6 petits poireaux
1 fromage de chèvre frais (70g)
2-3càs de crème fraîche
3càs de lait
50-70g de noix
1 noisette de beurre
sel
poivre vert du moulin

Nettoyer et laver soigneusement les blancs des poireaux. Les couper en julienne plus ou moins grossièrement et les cuire à la vapeur un quinzaine de minutes.
Cuire les tagliatelle dans un grand volume d'eau salée. Egoutter lorsqu'elles sont à peine al dente (la cuisson va se poursuivre un peu avec les ingrédients de la "sauce").
Remettre les tagliatelle sur feu doux, ajouter la noisette de beurre et la laisser fondre. Incorporer ensuite la crème et le lait, le fromage de chèvre émmietté, les poireaux et les noix concassées grossièrement. Saler et poivrer au goût. Bien mélanger et servir immédiatement , tant que c'est encore fumant...





Je dois dire que je ne regrette pas d'avoir lâchement abandonné mes feuilles de brick, ce petit plat de pâtes était savoureux...
Un mélange de goûts plutôt subtils qui se marient parfaitement bien!





Aller, après ce plat de saison, je vous laisse sur une photo pas de saison et pourtant elle a été prise hier...
Voilà de quoi on a l'air à La Marsa le 15 novembre!




Et encore, ça c'était en arrivant... Parce que mes petites fliflettes ont fini toutes nues pour cause de vêtements tout mouillés ;)



Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 09:15

 

Je l'ai déjà dit plusieurs fois, je ne suis pas particulièrement douée pour la cuisine tunisienne traditionnelle... Je n'ai jamais réussi à faire un couscous qui soit bon. Un vrai couscous je veux dire avec légumes, viande, pois chiches, tabel, canelle, etc... Oui bien sûr je connais la théorie mais en pratique, ça ne marche pas dans ma cuisine! OK, je ne fais peut-être pas assez d'efforts mais bon je fais du couscous différent. Par exemple, pour le petit concours de Kouky de Cuisine à quatre mains, je me suis dit que ce serait sympa de faire un couscous à mon image...


Et voilà ce que ça a donné!

Pour moi toute seule, j'ai mis
50g de semoule de couscous cuite comme ici
1 noix de beurre
1 petite poignée de pignons de pin grillés à sec
1 petite poignée de pistaches non grillées
1 petites poignée d'amandes effilées grillées
1càs de crème fraîche
50ml de lait
30g de reblochon
1 feuille de brick

Badigeonner la feuille de brick d'huile avec un pinceau. La couper en 2, plier les 2 moitiés et les superposer dans un bol afin de former une corolle. Cuire au four préchauffé à 180°C pendant 10 à 15 minutes jusqu'à ce qu'elle soit dorée.
Mettre la crème, le lait et le reblochon coupé en morceaux dans une casserole. Laisser fondre doucement sur feu doux.
Cuire le couscous comme là. Ajouter la noix de beurre tant qu'il est chaud.
Mélanger le couscous chaud et les fruits secs.





Déposer dans la corolle.
Verser la crème au reblochon sur le couscous.





Déguster immédiatement, tant que c'est chaud!





Mmmm, c'était délicieux! Que des saveurs que j'aime!





Un joyeux mariage entre le croustillant de la feuille de brick et des fruits secs, le coulant de la crème de reblochon et la douceur de la semoule de couscous...




Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 09:55

 

Et oui, ça fait très très très longtemps que je veux essayer les gnocchi. Baddi aime beaucoup mais deux trucs me freinaient: d'un côté, la première et seule fois où j'en ai gouté, c'était il y a des lustres, à Ottawa, avec Jean-François, et je les ai trouvés dé-gueu-la-sses. Comme je ne connaissais pas et que je n'ai pas retenté le coup depuis, je croyais que c'était ça les gnocchi, des espèces de petites boules pâââââteuses... D'un autre côté, l'idée d'avoir des pomme de terre dans les pâtes, ça aussi je trouvais ça bizzarre. Mais il y a quelques temps, j'ai fini par dépasser mes appréhensions et je me suis lancée grâce à la super recette, super simple de Mamandarine. Non seulement, je n'ai pas été déçue, mais en plus, tout le monde a aimé... Une nouvelle recette adoptée!! De l'avantage d'avoir un blog, il me pousse à faire des tentatives, tester des choses que je n'avais encore jamais cuisinées...

Pour 4 personnes, il vous faut

Pour les gnocchi
500g de pommes de terre
1 jaune d'oeuf
1càs de gruyère râpé
250g de farine (pour moi, tout dépend probablement de la qualité des pommes de terre)
sel
poivre vert du moulin

Pour la sauce
6 tomates
une vingtaine de feuilles de basilic
3 gousses d'ail
2càs de crème fraîche
Parmesan râpé


Cuire les pommes de terre à la vapeur jusqu'à ce qu'elles soient bien tendres. Les laisser tiédir, les peler et les écraser en purée. Couvrir et laisser refroidir.
Ajouter le jaune d'oeuf, le fromage, saler et poivrer au goût.
Ajouter la farine petit à petit en pétrissant jusqu'à obtenir une pâte souple mais non collante.
Bien fariner le plan de travail et rouler des boudins d'environ 1 cm de diamètre. Les découper en tronçons de 2 cm et faire des stries à l'aide des dents d'une fourchette. Déposer les gnocchi au fur et à mesure sur un plateau bien fariné. Recommencer jusqu'à épuisement de la pâte.











Préparer la sauce: Boullir les tomates dans de l'eau une quinzaine de minutes. Egoutter et peler. Mettre dans un bol et les couper finement en entre-croisant deux couteaux. Remettre dans une poêle avec le basilic ciselé et les gousses d'ail écrasées. Saler, poivrer. Ajouter le crème fraîche et donner un bouillon.
Au moment de servir, cuire les gnocchi dans un grand volume d'eau salée bouillante. Lorsqu'ils flottent, c'est prêt!
Débarasser les gnocchi dans un bol au fur et à mesure qu'ils remontent à la surface. Arroser de la sauce et bien mélanger.





Servir saupoudré de parmesan râpé.






Déguster bien chaud, c'est délicieux!!






Et n'oubliez pas de voter pour ma crêpe épinards-chèvre-champignons, c'est par !






Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 18:07

J'adore le riz et tout ce qui est à base de riz... sauf le riz bouilli! Je n'aime généralement (je dis bien généralement) pas le riz lorsqu'il cuit dans son eau! Je l'aime à la vapeur et au four. Mais bon je ne suis pas réfractaire si vous voulez me convaincre avec une recette irrésistible et absolument divinement inoubliable... que je n'ai pas encore rencontrée! Bref, il y a un bout de temps que je voulais essayer cette recette de riz aux vermicelles que j'ai rencontrée à différents endroits entre autres chez Amal mais ça ne me disais pas de laisser bouillir mon riz. Alors, j'ai adapté, je l'ai cuit dans mon cuit-vapeur!

Donc, pour 4 personnes, il vous faudra
350g de riz basmati
100g de vermicelles
550ml d'eau
2càs d'huile
1càc de beurre
1 oignon
1 cube de bouillon de poule
sel
poivre vert du moulin

Mettre le beurre dans une casserole à fondre sur feu doux. Quand il grésille, ajouter les vermicelles et remuer sans cesse jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés (c'est joli et je ne vous dis pas ce que ça sent bon!!).




Peler et couper l'oignon très finement.
Mettre le riz dans le compartiment du cuit-vapeur prévu à cet effet. Ajouter 2càs d'huile, le poivre et le sel (très modérément parce que le bouillon est salé), l'oignon et mélanger. Verser dessus les vermicelles dorés et l'eau avec le cube de bouillon.
Couvrir et cuire 35-40 minutes (ou selon les indications de votre appareil). Lorsque l'eau du riz bout, penser à remuer pour bien répartir le bouillon mais attention, ça brûle!
Voilà, c'est prêt!





Je suis bien contente d'avoir éssayé cette recette qui m'a beaucoup plu tout en étant originale et facile...



J'ai servi ce riz avec un poulet Teriyaki (qui arrivera bientôt sur ce blog...)





Repost 0
14 mai 2009 4 14 /05 /mai /2009 22:04

Revoici les pâtes à farcir nommées baboucha ou coquillages...  Elles sont mignonnes comme tout, très faciles à farcir et on peut s'en donner à coeur joie selon l'humeur et les disponibilités... L'autre fois elles étaient farcies à la viande hachée (clic), ce coup,j'ai encore succombé à mon amour du mélange ricotta-épinards... Et j'ai eu raison parce qu'un peu plus et je mangeais le plat!

Pour 4 personnes, il faut
un vingtaine de pâtes à farcir
300g de ricotta
150g d'épinards cuits à sec et éssorés
1càc de basilic séché
une dizaine de tomates fraîches
3 gousses d'ail
huile
sel
poivre vert du moulin
muscade
gruyère râpé

Peler les tomates. En couper 2 en petits dés et réserver. Broyer le reste au mixer. Mettre 1càs d'huile au fond d'une casserole. Y faire revenir les gousses d'ail coupées finement puis ajouter les tomates broyées et laisser mijoter à feu doux. Quand la sauce a atteint la consistance désirée (encore assez liquide), arrêter la cuisson. Saler.
Mélanger la ricotta, les épinards, le basilic et les dés de tomates à la fourchette. Saler, poivrer et mettre de la muscade.


Farcir les pâtes avec le mélange à la ricotta. Les déposer dans un plat à gratin beurré. Napper de sauce tomates.


Parsemer de gruyère râpé. Enfourner à 180°C 30-40 minutes jusqu'à ce que les pâtes soient cuites et gratinées.


Ben il ne vous reste plus alors qu'à vous régaler!


Et bien chaud bien sûr!



N'est ce pas?


Repost 0
12 avril 2009 7 12 /04 /avril /2009 22:23

J'avais envie depuis longtemps de faire des nouilles sautées au boeuf... Mon problème c'est que je suis nulle dans le choix de viande, je ne sais pas quoi utiliser quand et je déteste aller chez le boucher... Bon ben dans ce cas pas la peine de cuisiner du boeuf... Oui mais de temps en temps ça peut être bon... Finalement, en préparant mon dîner fondue (clic), je me suis rendu compte en surfant sur le net qu'une bonne viande tendre qui cuit assez vite c'est le rumsteak... Ben voilà, maintenant je peux assouvir mes envies de nouilles sautées aux boeuf en lamelles.

Pour deux à trois personnes, j'ai mis,
200g de nouilles de riz
150g de rumsteak
2càs de sauce soja
1càc de maïzena
1 gousse d'ail
200g de champignons de paris
3 carottes
6 verts de poireaux
1/2 boîte de pousses de soja
100g de cacahuètes grillées



Eplucher les cacahuètes, les envelopper dans un torchon et concasser à l'aide d'un rouleau à patisserie.








Couper la tranche de viande en fines lamelles. Délayer la maïzena dans les 2càs de sauce soja. Ajouter la gousse d'ail écrasée, puis les lamelles de viande. Bien mélanger et réserver au frais quelques heures.
Cuire les nouilles dans de l'eau bouillante légèrement salée. Lorsqu'elles sont encore al dente, égoutter, rafraîchir, ajouter 1càc d'huile et réserver.
Peler et laver les carottes. Les couper en lamelles.
Couper le vert des poireaux (utiliser les blancs pour faire cette super tarte!). Jeter les deux première couches et bien laver le reste (surtout en périodes bien pluvieuses, c'est plein de boue... En tout cas chez nous!). Couper en tronçons assez épais (1,5-2cm).
Laver les champignons dans une eau citronnée. Couper en lamelles.

Dans un wok, mettre 1càs d'huile à chauffer et y faire sauter les lamelles de boeuf avec leur marinade quelques minutes. Lorsque la viande est prête, la sortir et réserver dans un plat.
Dans le même wok, mettre les champignons à revenir quelques minutes. Lorsqu'ils ont presque rendu toute leur eau, ajouter les carottes, puis les verts de poireaux. Laisser à chaque fois revenir quelques minutes selon les goûts. Les légumes sont meilleurs croquants.


Ajouter les nouilles et les lamelles de viande, bien mélanger. Incorporer les pousses de soja. Laisser sauter quelques instants.


Servir tout de suite bien chaud saupoudré de cacahuètes concassées ou de graines de sésame grillées. Arroser d'un peu de sauce soja si on préfère un peu plus salé (comme moi...)



Repost 0

C'est Moi,

  • : YOPALACUISINE
  • YOPALACUISINE
  • : En direct de ma cuisine! Du sucré, du salé, du classique, du moins classique, du tunisien, du venu d'ailleurs... Tout dépend de mes humeurs, tout dépend de nos envies... L'essentiel c'est de se régaler! Bonne ballade dans ma cuisine!
  • Contact

Tu as testé une de mes recettes?

Envoies-moi une photo à yopalacuisine@gmail.com

pour une mise à l'honneur sur mon blog!

Mes fourneaux en live, c'est par ...

Ma newsletter, c'est dans la colonne à droite!

Je Cherche, Je Cherche...